Patrimoine

Mairie


  • MALGRAT-AJUNTAMENT-216

L'Hôtel de Ville

HISTOIRE

Le 15 août 1913, l’édifice de la Mairie a été inauguré selon les plans réalisés par l’architecte barcelonais Antoni de Falguera. Ce nouveau bâtiment a remplacé l’ancien Hôtel de Ville, située sur le Carrer de Passada, à côté du presbytère, qui était un bâtiment de deux étages avec peu de lumière et de ventilation qui, selon le rapport de l’architecte municipal Juli Maria Fossas, était insuffisant par une ville de 4 000 habitants. Lors de la séance plénière du 12 novembre 1908, le conseiller Lluís Martí a signalé la nécessité d’une nouvelle mairie. Ils ont ensuite décidé de créer une commission et ont choisi Antoni de Falguera i Sivilla, un étudiant de Domenech i Montaner, pour exécuter le projet le 9 mars 1909.

Pour exécuter les travaux, le conseil municipal a eu un site, connu sous le nom de Can Xirau, qu’il avait précédemment acheté où convergeaient le Carrer del Carme et Carrer Bellaire. La parcelle, en plus d’à l’édifice de la mairie, devait être destinée aux nouvelles charcuteries. Les problèmes économiques ont arrêté le projet, qui a été repris en 1911 et s’est terminé en 1913.

Dans les années 1952-1953, toute une série de rénovations a été réalisée, avec l’installation de chauffage central dans les bureaux, et en 1991, on a terminé la transformation intérieure de l’édifice avec la construction du nouvel escalier d’accès principal.

ARCHITECTURE

Bâtiment d’Art Nouveau à couverture catalane, entièrement transformée et actuellement affecté aux services administratifs. On remarquera l’emploi du trencadís de céramique et du fer forgé, typiques du style. Toutefois, l’édifice montre une certaine retenue et un certain équilibre qui rappellent le Noucentisme catalan, du début du XXe siècle. Les plans originaux ne sont pas conservés, mais on dit que l’idée originale était de construire un bâtiment séparé avec quatre murs, qui se distinguerait des autres bâtiments voisins et comprendrait également les bureaux de la cour municipale, qui étaient situés en face de la place de l’église avec la prison.

La façade de 19,50 m se structure en trois parties. Au centre, on remarque le balcon principal, couvert d’une avancée, sous laquelle se trouvait un blason en pierre avec le symbole de la ville – une tour de château avec un lion rampant – et où maintenant vous pouvez voir le blason actuel. L’élément supérieur de la partie centrale comprend un pignon percé recouvert de trencadís de couleur verte. De chaque côté, deux parties symétriques comportant deux fenêtres couronnées d’oculus encadrés d’arches semi-circulaires de céramique verte. Sur la partie supérieure de la façade, il y avait des décorations à sgraffite de motif floral et, en bas, un socle en pierre de Gérone qui est encore debout. Notez l’escalier en colimaçon métallique qui relie tous les étages construit lors de la dernière remise à neuf.