Espaces verts

Dunes de la plage de la Conca


  • platja la conca
  • platja de les dunes de la conca
  • Platja-de-la-conca-dunes-malgrat-de-mar
  • conca15-web-extra-1
  • conca-web-extra-2
  • 18-Charadrius-dubius
  • 17-Charadrius-dubius
  • 20-Caretta-caretta
  • 19-Caretta-caretta

La plage des dunes

La zone de dunes de la plage de la Conca est un espace protégé, grâce à la morphologie des dunes, mais surtout à la flore et la faune là-bas. En 2001, en effet, on a commencé un plan pour récupérer la végétation des dunes, composée en grande partie des espèces psammophiles, dont la présence est une indication de la bonne condition de l’environnement.

Les plantes psammophiles, exclusives des milieux sableux, ont une grande valeur écologique, car elles ont des adaptations physiologiques particulières qui leur permettent de survivre sur la plage et à ses conditions. Elles ont développé de mécanismes pour réduire la consommation d’eau douce et les effets du sel et de le haut rayonnement solaire, et de longues racines ou des rhizomes horizontales pour assurer une reproduction végétative (asexuée) et obtenir la stabilité dans un environnement venteux. Les racines de ces plantes favorisent également l’émergence de dunes, tellement typiques de cet environnement. Certaines de ces espèces ont des propriétés médicinales telles que la paronyque argentée, le pavot cornu, le panais épineux ou le liseron, ainsi qu’usages culinaires actuels tels que la Criste-marine ou anciens tels que l’oseille tête-de-boef.

Cette végétation peut, cependant, être endommagée par des tempêtes qui le couvrent de l’eau salée ou du sable, mais qui parfois apportent aussi d’autres espèces transportées par la mer. Les tempêtes de 2003, par exemple, ont touché une partie de la zone protégée, en y laissant deux espèces qui avait disparu de cette plage et presque toute la région il y avait des décenies : la renouée maritime et l’euphorbe péplis. Aujourd’hui, les espèces présentes sur les plages de Malgrat de Mar sont:

La Conca se distingue non seulement pour la flore locale, mais aussi pour sa faune caractéristique. On veut remarquer la présence de deux espèces rares : la tortue caouanne et le petit gravelot.

La Tortue Caouanne (Caretta caretta) est une espèce menacée qui vit en haute mer et la nuit va aux plages de sable juste pour pondre. Cette espèce peut nager de longues distances et revienne au lieu de naissance pour y enterrer leur couvée.En 2011, plusieurs spécimens sont nés sur la plage de la Conca, ce qui suggère que cette plage avait été une aire de nidification dans le passé.

Le Petit Gravelot (Charadrius dubius) est un petit oiseau de comportement bruyant appartenant à une espèce protégée. Observé depuis Mars dans des endroits ouverts, ensoleillés et de préférence sableux ou rocheux, où il pond des œufs. La couleur des œufs et des poussins fait-les passer inaperçus dans ces endroits. Depuis 2008, on a repéré plusieurs pontes et poussins nés entre la végétation psammophile à Malgrat de Mar.

Les aires protégées de la bande supérieure de la plage de la Conca ont été closes et étiquetés et les accès ont été aménagés. Les actions de conservation et signalisation qui y sont menées visent à atteindre le plus haut degré possible de naturalisation. À court-moyen terme, on veut récupérer les nombreuses espèces qui ont disparu il y a entre 50 et 60 ans. En effet, jusqu’à présent ces mesures ont réussi car certaines espèces se sont déjà propagées audelà de la zone délimitée.